blog4x


Accor multiplie par six son “reach” social en impliquant ses hôteliers

Chez Accor hôtels, les équipes locales dans les hôtels doivent être présentes sur les médias sociaux. C'est l'...

image page abonnement

 

Ce contenu est disponible sur abonnement.

Découvrez nos abonnements

Most Popular
Offre professionnelle 1 an

0,55€ HT par jour

Soit 199,00€ par an


Accès à l'ensemble des articles du site
Newsletter hebdomadaire
Accès à l'ensemble des archives
Accès prioritaire au Club de La Revue du Digital
Accès sur votre PC, tablette ou mobile
Most Popular
Offre découverte 3 jours

9,90€ HT pour les trois jours





Accès à l'ensemble des articles du site
Newsletter hebdomadaire
Accès à l'ensemble des archives
Accès sur votre PC, tablette ou mobile


Source

Posted 2016/05/18 13:24:30

“En entreprise, la démocratie mène à la médiocrité,” avertissement du fondateur d’Atari à Steve Jobs

Dans une entreprise, la démocratie mène à la médiocrité. “Si vous êtes la seule personne à croire à quelque chose, que vous organisez un vote et que tout le monde dit non, faites le malgré tout.” C’est le conseil qu’a (suite…)
Source

Posted 2016/05/09 16:34:52

Travail collaboratif en équipe : oubliez les emails et les post-its

La startup Azendoo propose une plateforme collaborative. Objectif : optimiser le travail en équipe. La jeune société a été distinguée à l’occasion du premier trophée des startups du Club des directeurs marketing et communication de l’IT, le CMIT, le 1er avril (suite…)
Source

Posted 2016/05/03 13:50:45

Gagner du temps entre le brief et la créa

La startup Creads Partner propose un studio créatif en mode Saas. Objectif : gagner du temps entre le brief et la créa. La plateforme réunit les compétences de plusieurs centaines de designers. La startup a reçu le prix du public (suite…)
Source

Posted 2016/05/03 13:25:39

“Le Pitch”, le programme d’accompagnement gratuit des startups de Deloitte

Deloitte France accompagne gratuitement certaines startups de l’hexagone dans leur développement. “Nous réalisons du mentoring. A titre gracieux, nous aidons les startups. Nous allons déconstruire puis reconstruire leur business modèle,” explique Yann Glever; en charge de l’innovation pour Deloitte France. (suite…)
Source

Posted 2016/05/01 19:42:43

Les médias sociaux, outils de monétisation des artistes

Les marques adorent s'associer à des artistes. Pour autant, il s'agit de connaître l'audience de chacun d'entr...

image page abonnement

 

Ce contenu est disponible sur abonnement.

Découvrez nos abonnements

Most Popular
Offre professionnelle 1 an

0,55€ HT par jour

Soit 199,00€ par an


Accès à l'ensemble des articles du site
Newsletter hebdomadaire
Accès à l'ensemble des archives
Accès prioritaire au Club de La Revue du Digital
Accès sur votre PC, tablette ou mobile
Most Popular
Offre découverte 3 jours

9,90€ HT pour les trois jours





Accès à l'ensemble des articles du site
Newsletter hebdomadaire
Accès à l'ensemble des archives
Accès sur votre PC, tablette ou mobile


Source

Posted 2016/04/21 13:13:21

Unilever crée de l’amour en s’appuyant sur les données

La data, cela sert à se rapprocher des clients chez Unilever. Le groupe a mis à plat sa stratégie de marketing...

image page abonnement

 

Ce contenu est disponible sur abonnement.

Découvrez nos abonnements

Most Popular
Offre professionnelle 1 an

0,55€ HT par jour

Soit 199,00€ par an


Accès à l'ensemble des articles du site
Newsletter hebdomadaire
Accès à l'ensemble des archives
Accès prioritaire au Club de La Revue du Digital
Accès sur votre PC, tablette ou mobile
Most Popular
Offre découverte 3 jours

9,90€ HT pour les trois jours





Accès à l'ensemble des articles du site
Newsletter hebdomadaire
Accès à l'ensemble des archives
Accès sur votre PC, tablette ou mobile


Source

Posted 2016/04/19 09:00:31

Éditeur personnalisé et guide de contribution

L’un des premiers éléments qui fait la qualité d’un site web est son contenu. Pour certains types de site (actualités, information), le contenu est d’ailleurs le cœur même du site !

Et ce contenu, il n’arrive pas comme ça sur le site : il doit être rédigé d’une part, puis intégré dans le site d’autre part.
Dans cet article, je parlerai essentiellement de cette deuxième partie : comment l’intégration peut contribuer à la qualité éditoriale d’un site et comment, en travaillant un éditeur et proposant un guide de contribution j’ai tenté d’optimiser l’édition sur l’un de mes projets personnels.

Analysons l’existant

Le projet dont je parle était un site d’actualités et de critiques de films sur le support Blu-ray, il avait donc une grosse composante éditoriale.
L’équipe du site était composée de bénévoles passionnés de cinéma : de nombreux rédacteurs créaient et inséraient du contenu.

Parmi les rédacteurs, certains pouvaient appliquer des mises en formes toutes personnelles, avec pour résultat un manque d’homogénéité dans le rendu des différents articles et contenus, visuel voire sémantique.
Il y avait une raison flagrante à ce manque de cohérence : un éditeur de texte bien trop complexe et complet, qui avait le défaut de proposer aux rédacteurs trop de possibilités. Plus il y a de possibilités, plus il y a de façons différentes de faire les choses.

Améliorons : rationalisons

Mon premier objectif était de rationaliser et d’uniformiser le rendu des articles. Au-delà de l’aspect visuel, il s’agissait aussi d’améliorer la qualité sémantique des contenus.
J’ai donc travaillé sur une simplification de l’éditeur pour limiter les fonctionnalités au strict minimum, tout en répondant aux besoins de mises en forme de l’équipe.

Mais comme vous le savez, un outil a beau être merveilleux, il faut encore savoir comment l’utiliser. J’ai donc travaillé en parallèle sur la mise en place d’un guide de contribution permettant aux rédacteurs de savoir comment utiliser correctement l’éditeur.

Personnalisons l’éditeur

Dans le cadre du projet, nous travaillions avec l’éditeur TinyMCE pour fournir l’éditeur de texte aux contributeurs. TinyMCE est très répandu (c’est notamment l’éditeur de texte par défaut de WordPress) et a l’avantage d’être très facilement personnalisable.
J’ai donc profité des possibilités de personnalisation de l’éditeur pour proposer aux rédacteurs et contributeurs des fonctionnalités sur mesure.

Je me suis notamment arrêté sur les quelques points suivants :

Et voilà, avec ces quelques points d’attention, on est déjà en mesure de proposer un éditeur texte qui donne toutes les cartes en main aux contributeurs pour qu’ils mettent en ligne des contenus d’une qualité technique suffisante, sans effort démesuré.
Oui mais voilà, un bon outil c’est bien, mais il faut encore savoir l’utiliser…

Rédigeons le guide de contribution

Une fois l’éditeur personnalisé, je me suis donc attelé à rédiger un guide de contribution à destination des contributeurs.

Ce guide avait plusieurs objectifs :

Comme il ne sert à rien de palabrer des heures là dessus, je vous laisse plutôt consulter vous-même le guide complet ainsi rédigé.

Utilisons tout ça

Les changements de l’éditeur et le fait de les accompagner d’un guide d’utilisation a été très bien reçus par les contributeurs. Expliquer et sensibiliser sur les bonnes (ou les mauvaises) pratiques de contribution leur permet d’améliorer leur travail sur le site : le rédacteur est content et l’intégrateur est content !
Au delà de l’aspect pédagogique, les rédacteurs avaient particulièrement apprécié tous les changements leur permettant d’être plus efficaces. Par exemple, les modèles leur ont permis de mettre en forme très simplement des contenus qu’ils publiaient de manière récurrente « à la main », comme les plannings.

Ressources

 

Dans l’ordre, illustrations tirées des films Reservoir Dogs, Pacific Rim et Kill Bill.


Source

Posted 2015/09/14 09:00:57

Paris Web 2015 – Inscrivez-vous pour la qualité web

Comme toujours, Paris Web est à fond sur sa philosophie : « Promouvoir, directement ou indirectement, le développement d’un web de qualité ».

Comme les années précédentes, au sein de tout ce programme, on vous fait votre sélection spécifiquement orientée qualité. Sélection difficile à faire car de nombreux sujets, non listés ici, jouent eux-aussi le jeu de la qualité dans leur domaine spécifique.

Un aperçu de l'ambiance à Paris Web

Un aperçu de l’ambiance à Paris Web (Photo Fred Mayor)

Et du côté des ateliers :

Les inscriptions sont encore ouvertes, ne tardez plus !


Source

Posted 2015/09/08 12:09:53

Le PDG d’Amazon réfute les accusations de pression exercée sur ses cadres

Où s’arrête la culture de la performance et où débute la cruauté envers les salariés ? C’est le débat qui est posé par l’article du New York Times sur les conditions de travail chez Amazon. Le PDG d’Amazon réfute les (suite…)
Source

Posted 2015/08/17 11:47:43

“Les informaticiens internes sont souvent des obstacles au changement” selon Jacques Attali

L’adoption du Cloud Computing par les entreprises françaises est obligatoire, et sur ce chemin, les informaticiens internes sont souvent un obstacle au changement. C’est ce que pense Jacques Attali. Il a pris la parole le 10 Juin, à l’occasion de (suite…)
Source

Posted 2015/06/11 11:09:58

PDG de Facebook : “embauchez des gens pour lesquels vous travailleriez”

“Je n’embaucherais une personne pour travailler directement avec moi que si j’étais prêt à travailler pour elle,” telle est la seule règle que s’est fixé Mark Zuckerberg, 30 ans, PDG et fondateur de Facebook en matière de recrutement de collaborateurs. (suite…)
Source

Posted 2015/03/05 23:40:29

Axa : “ce n’est pas le moment pour relier le comportement de conduite au coût de l’assurance”

Axa France mise sur une application mobile afin d’analyser le comportement des conducteurs au volant et leur délivrer de nouveaux services. Pour l’heure, la priorité n’est pas de relier ce comportement à la prime d’assurance mais plutôt l’apprentissage des modèles (suite…)
Source

Posted 2015/02/27 22:26:10

Modèle VPTCS – Infographie

À l’occasion d’un article sur Qualité Web – Les bonnes pratiques pour améliorer vos sites (1), on vous avait proposé une infographie résumant le modèle VPTCS d’Élie Sloïm et Éric Gateau (2).

Bien que le modèle n’ait pas bougé, l’infographie a évolué pour être plus détaillée, mieux organisée (et avec des p’tites icônes aussi).

Ce modèle permet d’embrasser l’ensemble des attentes utilisateurs ainsi que de voir les secteurs qui peuvent y répondre. Il rappelle également que deux éléments sont essentiels : les contenus et les services. Tandis que visibilité, perception et technique sont là pour mettre en valeur les deux premiers.

Enfin, il rappelle que la qualité est donc une affaire transverse ; en expertises, mais au aussi dans la chronologie de l’expérience utilisateur.

(1) Qualité Web – Les bonnes pratiques pour améliorer vos sites par Élie Sloïm, Laurent Denis, Muriel de Dona et Fabrice Bonny ; le modèle est détaillé dans la deuxième partie, chapitre « 1.3 – Un modèle pour la qualité web : VPTCS ».

(2) Voir Critères généraux d’évaluation de la qualité Web par Élie Sloïm et Éric Gateau, juin 2001

Article et infographie mis à jour le 10 avril 2015.


Source

Posted 2014/12/11 10:00:59

Éco-conception web, les 100 bonnes pratiques – note de lecture

Étant assez sensible aux problématiques environnementales (et adepte de bonnes pratiques), il aurait été dommage que je passe à côté de ce petit livre (en tout et pour tout 128 pages). Comme son nom l’indique, il propose 100 bonnes pratiques pour concevoir un site ou un service web avec une empreinte écologique la plus réduite possible. Petit retour sur cette lecture.

Préambule

Une liste de bonnes pratiques, telles que présentées dans ce livre, permet de mettre en place une démarche de gestion de la qualité viable. En effet, le fait de pouvoir contrôler et mesurer chaque bonne pratique permet de faire un suivi dans le temps de l’évolution d’un service, normalement son amélioration.

Contexte

Avant d’entrer dans le vif du sujet, la préface et l’introduction du livre donnent déjà des explications sur la raison d’exister de ce livre.

C’est le moment de la présentation des chiffres chocs de l’impact des TIC sur le climat. On apprend ainsi que 2% des émissions mondiales de CO2 proviennent des TIC (ce qui équivaut aux émissions du trafic aérien mondial) et ce taux devrait doubler d’ici 2020. On apprend encore que tous les mois, 23 millions de gigaoctets de données sont chargés inutilement sur les sites web, soit 5 millions d’heures d’attente cumulées ! Et ces chiffres datent de 2010, autant dire qu’ils auront assez probablement gonflés depuis.

Un peu plus étonnant par contre, on découvre aussi que ce livre n’aurait sans doute pas vu le jour sans la volonté d’une entreprise privée, la Banque Cantonale de Fribourg (BCF) en Suisse, de réduire l’empreinte écologique de ses systèmes informatiques (parc informatique, serveurs mais aussi sites web). Grâce à cette démarche globale, la BCF a ainsi pu faire des économies substantielles. Par exemple, la virtualisation de leurs serveurs a permis de réduire par 10 le nombre de machines physiques. Ou encore, la suppression régulières de leurs données chaque année leur a permis de réduire de 40% l’espace de stockage.

Bref, voilà une preuve supplémentaire des bénéfices qu’une entreprise peut tirer en mettant en place une démarche d’éco-conception. Et plus globalement une démarche de gestion de la qualité web !

Bonnes pratiques

On passe ensuite assez vite aux bonnes pratiques qui concernent tous les domaines concernés par un service web. On y parle ainsi de serveurs, de bases de données, de design, d’intégration HTML, de polices, de développement, de CMS, d’e-mails, de production de contenus… tous les domaines sont traités. Si les sujets sont variés, il faut toutefois noter que la grande majorité des bonnes pratiques concernent des points techniques.

Chaque bonne pratique est expliquée brièvement et illustrée par un exemple.
En complément, plusieurs critères permettent d’aider à prioriser les actions à mettre en place :

En plus de ces trois critères, sur chaque bonne pratique sont précisées les ressources qu’elle permet d’économiser si on l’applique. On y trouve :

Bref, le lecteur dispose de tous les éléments nécessaires pour savoir quelles sont les bonnes pratiques les plus utiles à appliquer, en fonction de son contexte et de ses compétences.

Avis

Une fois la lecture terminée, on se rend compte du nombre incroyable de détails sur lesquels on peut agir pour réduire l’impact écologique de son site web. Et le livre a l’avantage d’être très court et très concis.
Mais cet avantage a un point noir : la plupart des bonnes pratiques sont expliquées assez sommairement. Comme il s’agit la plupart du temps de points techniques, l’application de certaines bonnes pratiques peut être rendue difficilement exploitable pour les non techniciens.

Ce livre est donc avant tout une boîte à outils qu’il sera bon de partager avec l’ensemble des acteurs intervenant sur un projet web.
Car on ne le rappellera jamais assez, qu’il s’agisse d’environnement ou de qualité web, la clé du succès réside dans la participation active de tous les acteurs !


eco-conception-webAuteurs : Frédéric Bordage avec la contribution de Stéphane Bordage, Jérémy Chatard, Olivier Philippot
Éditeur : Eyrolles
Parution : 25 octobre 2012
Prix : 12 euros
Site web du livre


Source

Posted 2014/09/18 09:49:30

Les DSI doivent veiller à l’éthique des projets Big Data, pour le DSI d’Essilor

A l’heure du Big Data, on ne fait pas n’importe quoi avec les données du client et le DSI doit jouer les garde-fous par rapport aux projets intempestifs en la matière. C’est ce qu’a affirmé avec conviction Bernard Duverneuil, Vice (suite…)
Source

Posted 2014/07/04 09:21:23

Maurice Lévy : « Il faut donner le droit à l’erreur à tous vos employés »

Pour réussir, il faut prendre des risques. Et pour cela, il ne faut pas avoir peur d’échouer, ni craindre d’être sanctionné par son entreprise ni même d’avoir peur de perdre la face. C’est ce que pointe Maurice Lévy, le PDG (suite…)
Source

Posted 2014/06/27 12:34:22

Ma checklist qualité du web designer

Il y a quelque chose dont nous sommes convaincus chez w3qualité : la qualité web passe par l’ensemble de la chaîne de production et ce n’est pas l’apanage du responsable qualité. Chaque métier peut et doit faire de la qualité dans son travail. Nous vous proposons donc aujourd’hui une méthode pour faire vôtre la gestion de la qualité, quel que soit votre métier.

La gestion de la qualité est un très vaste domaine. Comme l’esquisse le constat de notre précédente tentative de référencement des responsables qualité en poste, même ceux dont c’est le métier ont chacun une pratique différente et personnelle du métier. Malgré ces différences, l’un de leurs points communs est de devoir travailler avec différents métiers. L’éventail de ces métiers est plus ou moins grand en fonction du contexte, mais dans tous les cas cela soulève un point essentiel : chaque acteur participe à la qualité.

Chaque acteur participe à la qualité !

Comme la gestion de la qualité en tant que telle n’est pas forcément parlante pour tous, on s’est dit que ça pourrait être bien plus productif de vous donner un peu plus de concret.
Par là, on entend vous parler dans un langage que vous connaissez et dont le contenu serait facilement exploitable au quotidien. Aujourd’hui, on va donc aborder la création d’une checklist métier, en l’occurrence ici une checklist web designer.
J’ai choisi ce métier car c’est un métier que je connais bien, mais ce que je vais vous présenter peut s’appliquer à n’importe quel métier !

Sur-mesure

Avant de plonger dans le vif, je tiens à préciser une règle intangible à la gestion de la qualité. On le répète souvent mais toute démarche qualité est mise en place en fonction d’un contexte particulier. C’est ce qui explique que les quelques répondants au sondage aient une pratique différente du métier. À l’instar de ses missions quotidiennes, les checklists du responsable qualité sont dépendantes du contexte. Mais au delà du poste de responsable qualité, chacun peut construire sa propre checklist en fonction de ses besoins, des besoins de l’équipe ou ceux du projet.

Donc plutôt que de vous donner une checklist ultime et absolue, j’ai préféré me mettre en condition et faire ce que tout acteur responsable devrait faire : construire sa propre checklist.
Mais attention, pas question de réinventer la roue et de partir de zéro. Il faut savoir trouver les ressources qui peuvent être exploitées utilement.

On ne va pas réinventer la roue !

On ne va pas réinventer la roue !

Dans le cas présent, j’ai déjà retenu les ressources suivantes :

Ces ressources sont déjà une bonne base puisqu’elles permettent d’assurer à la fois un bon niveau de qualité et d’accessibilité aux utilisateurs finaux du service.
Cependant elles ne sont pas suffisantes. Car au delà des utilisateurs finaux, tous les utilisateurs « intermédiaires » (contributeurs, développeurs, etc.) peuvent profiter de la qualité d’un service, mais aussi et surtout y participer. Et ici plus que jamais, c’est le contexte qui détermine les critères à prendre en compte.

S’adapter au contexte

Dans le cadre de cet exercice, je suis parti d’un cas où le web designer produit ses maquettes sous Photoshop et les transmet à un intégrateur qui se charge lui-même d’exporter les différents éléments pour les intégrer.
L’une des contraintes particulières ici, c’est que l’intégrateur qui reçoit les maquettes doit être capable de comprendre le langage du web designer. Inversement, le web designer doit utiliser un langage compréhensible de l’intégrateur.
C’est typiquement une situation directement héritée d’un contexte particulier et qui ne correspondra pas à chacun de vous. Il faut donc définir des critères qui s’inscrivent dans cette organisation.

Il faut s'adapter au contexte.

Il faut s’adapter au contexte.

En l’occurrence dans notre cas, il y a un point crucial sur lequel il est possible d’agir pour obtenir un gain de qualité énorme : le PSD. En effet, ce fichier est littéralement le point de friction entre le web designer et l’intégrateur. S’il ne respecte pas certains critères, ce fichier peut très vite devenir un enfer à utiliser, aussi bien pour le web designer que l’intégrateur. Il est donc particulièrement important de mettre en place des critères de qualité qui permettront d’améliorer les échanges entre les deux métiers.
En complément des ressources précédemment citées, il faut donc aussi s’appuyer sur des critères concernant l’outil utilisé communément. J’ai donc retenu aussi les sources suivantes, orientées sur des bonnes pratiques d’utilisation de Photoshop.

À partir de ces différentes sources, il ne nous reste plus qu’à définir ce qu’on souhaite retenir et retrouver dans notre propre checklist. L’objectif étant d’améliorer la qualité pour les utilisateurs finaux mais aussi les utilisateurs dans la chaîne de production.

Checklist personnalisée

Après ce travail de réflexion et de recherche, j’ai donc pu construire ma checklist sur-mesure.
Comme dit plus tôt, il ne s’agit pas d’une checklist aboutie mais plus d’un embryon de réponse. Un exemple simple pour vous permettre de vous faire une idée de ce qui peut sortir de cette démarche. Aussi pour cette raison, elle est volontairement incomplète afin d’éviter que quelqu’un n’ayant pas lu tout ce qui précède ne la prenne au pied de la lettre !

Construisons notre propre checklist !

Construisons notre propre checklist !

Bref, maintenant vous savez ce qu’il vous reste à faire : construisez votre propre checklist !

Vous pouvez aussi aller encore plus loin et construire des checklists partagées avec le reste de votre équipe. On en parle d’ailleurs sur « Référentiels de bonnes pratiques : industrialisons nos savoir-faire ».

Crédits photo

 


Source

Posted 2014/06/26 08:38:31

Paris Web 2014 et la qualité

La conférence Paris Web a révélé il y a peu son programme de conférences. Comme toujours, on peut y noter des sujets particulièrement orientés vers la qualité web et son management.

Parmi les conférences, w3qualité retient en particulier :

Après vérification, aucune de ces conférences n’est programmée en parallèle d’une autre de la liste. Vous pourrez donc, si cette sélection vous tente, aller toutes les voir lors de vos journées à Paris Web (inscriptions).

Petite auto-promo : Vous retrouverez aussi l’un de nous au programme. En effet, Luc parlera Internet, TIC et écologie : Internet et les TIC, pas très écologique ?

Mise à jour du 09 septembre 2014

Le programme des ateliers vient d’être publié et on y retrouve, bien sûr, les thèmes chers aux amoureux de la qualité. On y parlera notamment d’accessibilité, de lisibilité (un thème trop peu abordé à mon goût), de performance, de l’utilisateur, des outils pour bien faire, etc. Quelques pistes :

Nouvelle auto-promo, on y parlera aussi de la relève et de comment la former (selon nos normes de qualité) lors un atelier que j’aurais le plaisir de co-animer avec Rémi Parmentier : « Construire ensemble un enseignement du front-end pertinent, pédagogique et pérenne » (oui, on aurait peut-être pu faire plus court 😀 ).

A l’heure où j’écris cette mise à jour, les inscriptions sont ouvertes.

Crédit photo : parisweb


Source

Posted 2014/06/19 11:42:22

Carrefour se refonde tout en travaillant à son projet multi-canal centré sur le mobile

Carrefour travaille à son projet multi-canal centré sur le smartphone. Dans le même temps, le PDG s’emploie à ce que chacun des 400 000 employés retrouve le plaisir du métier. Il cherche également à susciter un état d’esprit lié à (suite…)
Source

Posted 2014/06/11 22:05:16